La famille des NADPH oxydases (NOX) est constituée de 7 enzymes transmembranaires dont la fonction est de générer des espèces réactives de l’oxygène (ROS).

Les ROS interagissent avec d’autres petites molécules inorganiques, protéines, lipides, glucides et acides nucléiques. Ces interactions exercent divers rôles physiologiques et font partie de la signalisation cellulaire normale. Toutefois, dans diverses maladies, l’augmentation de l’activité des enzymes NOX aboutit à des taux plus élevés de formation de ROS, avec pour conséquence une augmentation de l’activité des voies de signalisation responsables de processus pathologiques tels que la fibrose, l’inflammation, la formation de nouveaux vaisseaux sanguins permettant la croissance tumorale, ou encore l’exacerbation des sensations douloureuses.