Les enzymes NOX ont été impliquées dans le processus de l’athérosclérose, c’est-à-dire l’accumulation de la plaque d’athérome dans les artères, par la production d’espèces réactives de l’oxygène (ROS). Les ROS semblent jouer un rôle clé dans ce processus au travers d’une série de changements moléculaires qui entraînent une infiltration de macrophages dans l’endothélium et la formation de la plaque d’athérome.

Plus récemment, NOX1 a été identifiée comme un facteur déclenchant essentiel dans le développement de plaques d’athérome dans un modèle de diabète (Circulation 2013).

Il existe également des preuves d’une implication des enzymes NOX dans l’hypertrophie cardiaque, la progression vers l’insuffisance cardiaque, l’hypertension et, dans une certaine mesure, l’infarctus du myocarde, les lésions d’ischémie/reperfusion et la fibrillation auriculaire